20 février 2014

Enfant unique ou fratrie ?


A quel âge votre enfant a-t-il le droit de découcher ? Pas avant sa mature adolescence me direz-vous et vous dirais-je également ! Bon, sauf que là nous venons de céder aux imprécations de notre petit Mr A. à peine âgé de 28 mois ! Quoiiiii ? Oui, nous avons cédé à la pression et certainement n'aurions-nous pas dû (?). "Maman dormir ici ce soir… dormir ici siteplé. Adam pas enté à méson resté avé Ayoub" ! Mais où est-ce donc me direz-vous ? Pas chez Mamie, non. Pas chez Tata, non . Chez la nounou (l'assistante maternelle pour être précise) … Avant de nous pointer honteusement du doigt (avec raison), laissez-moi vous exposer notre défense. Oui Mesdames et Messieurs les Jurés, nous avons cédé à la pression d'un bout d'chou de 28 mois ! Nous avons cédé ce soir car cette semaine ce sont les vacances scolaires. 2 filles (6 et 8 ans) et un garçon (3 ans) sont là toute la journée (les enfants de la nounou). Pour occuper tout ce monde, c'est déjeuner à l'extérieur, sortie au parc une bonne partie de l'après-midi et jeux variés avec toute la famille. Et Adam est le plus heureux des garçons quand il est avec eux. C'est un enchantement pour nous que de le savoir  si chaleureusement accueilli et aussi bien intégré à cette famille. Mais la raison première (et inconsciente) pour laquelle nous avons cédé, serait-elle liée à notre culpabilité de ne pas lui donner l'occasion d'avoir un frère ou une soeur (?). Pourtant, Mr A. est si heureux de nous retrouver chaque soir et triste de nous laisser chaque matin. Mais il grandi, la présence des enfants -là bas et toute la journée- l'enchante plus que tout. Dès sa naissance, Mr A. a toujours été un enfant souriant, charmeur et sociable. Extraverti, il a toujours apprécié le contact avec les autres enfants. Alors que faire ? Quelle leçon en tirer ? Faudrait-il envisager d'avoir un second enfant ? J'avais fermement décidé -à mon âge- de ne pas avoir une seconde maternité. Dois-je maintenant m'interroger  et peut être agrandir notre famille? Et vous, pensez-vous qu'être enfant unique soit difficile à vivre et qu'avoir un frère ou une soeur est bénéfique à un enfant ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire