18 février 2014

Etre enceinte

Que n'ai-je entendu sur la grossesse ! Vous savez cette période pendant laquelle nous attendons ce merveilleux et bouleversant événement dans notre vie bien organisée. Entre injonctions, avertissements, complaintes et prédictions, je crois avoir à peu près tout entendu. A croire que pour certaines, la grossesse n'est ni plus ni moins que ceci: prendre 20kg, faire de la rétention d'eau, gonfler comme une baudruche, subir les remontées acides, être secouée de perpétuelles nausées, avoir des surcharges émotionnelles avec pour cible préférée notre géniteur, passer des nuit horribles, faire attention à ce que l'on mange, être sensible aux odeurs et parfums, ne pas manger ceci, ne pas manger cela, ne pas faire ceci, et le pire "à ton âge ma fille (40 ans) faudra que tu sois bien surveillée"… STOooooooP ! En gros, il est écrit qu'être enceinte est un cauchemar ou au mieux une période difficile. Laissez-moi tout de même rétablir quelques vérités ! La grossesse ça peut être ça ! Mais ça peut surtout être la grossesse dont vous avez toujours rêvé. Pour moi, pas de remontées acides, ni de nausées. Ce ne furent pas 20kg mais 8kg de plus. Pour la première fois de ma vie, j'ai profité -et abusé !- d'un décolletée avantageux dont je n'était pas peu fier ! A l'instar des crises émotionnelles, j'ai baigné pendant 9 mois dans une plénitude quasi absolue… dès lors que l'on me nourrissait lorsqu'une fringale me prenait bien sûr ! De bonnes nuits de sommeil et des journées radieuses. J'ai continué à m'habiller coquettement et à porter mes talons… tong et sarouel le week end comme d'habitude, je ne vais pas vous mentir. J'ai même été nommé "la maman la plus sexy de l'année" par mes collègues ! Pourquoi s'enlaidir quand il est si simple de continuer à s'embellir. J'ai continué à manger ce dont j'avais envie - avec quelques précautions d'usage, ni plus ni moins. J'ai toujours aimé manger cru et je ne m'en suis pas privée pendant ma grossesse: quelques huitres, des sushi et carpaccio de temps en temps. La cigarette -bien sûr nocif- était à proscrire. Pour ma part, je suis parvenue à en réduire la consommation à 3-4 cigarettes par jour. Plus rarement, je m'autorisais une petite coupe de champagne (au grand désespoir de mon amoureux). J'ai dosé mes privations comme je le pouvais. 1 mois et demi avant la date prévue de l'accouchement, j'embarquais dans l'avion pour 3 semaines de vacances au Maroc -en croisant les doigts pour ne pas accoucher avant terme tout de même ! Les déplacements en 4x4 furent risqués mais sans mal… amoureux prenait les routes et virages avec toute l'attention nécessaire…enfin presque ;-). Pendant ma grossesse, je suis -plus ou moins -restée la femme que j'étais. Avoir une vie saine et joyeuse était pour moi la garantie d'une belle grossesse. Chanceuse ? Peut-être. Mais j'ai profité avec plaisir et en toute sérénité d'une grossesse idyllique, arborant fièrement mon ventre rond, ma féminité, mes envies et mes plaisir en attendant l'arrivée de notre petit bonhomme. Et oui, Mesdames et Messieurs, une grossesse, ça peut aussi être ça -même à 40 ans. Voici ma top liste des règles et précautions que j'ai appliquée très naturellement pour rester moi-même:

Etat d'esprit: être enceinte est une chance, une nouvelle vie à laquelle il faut se préparer avec joie et entrain. Vivez VOTRE grossesse et non pas celle des autres. Il s'agit de vous, et non pas de la grossesse de votre voisine névrotique ou de votre cousine psychotique !

Alimentation: J'avais pris 5kg pendant les 4 premiers mois. Bon ça commençait mal je vous l'accorde ! J'ai donc fait en sorte d'avoir une alimentation différente, plus équilibrée et saine, sans me priver. Beaucoup de légumes, des fruits sous toutes ses formes, moins de succulents et de sucre. Je pressais un citron dans ma bouteille d'eau (j'adore le citron). Des produits laitiers, des céréales, du poisson, de la viande. Et bien sur, quelques huitres, du fromage, des sushi….et ma bière sans alcool pour me détendre en fin de journée !

Mode: j'étais fière de mes rondeurs et j'ai gardé mon style vestimentaire habituel. Mes 10cm de talons ne m'ont pas gêné et ont maintenu mon sexe-appeal tout au long de ma grossesse. Quelques robes -plutôt que des pantalons- à ceinture haute ou d'une taille au-dessus de ma taille habituelle pour y caler mon ventre rond et le tour était joué ! Robes d'ailleurs que j'ai continué à porter bien après. Les seuls vêtements de maternité que j'ai acheté ont été 3 paires de pantalons. Pour le reste, j'ai continué à m'habiller dans mes magasins habituels.

Se faire plaisir: j'ai profité de la période avant l'arrivée de bébé pour faire ce que j'aimais: lire mes magazines préférés, des livres, surfer sur internet, écouter des podcast, aller au musée, faire les boutiques, se prélasser au Spa, faire des massages -et oui c'est possible même enceinte- sortir avec mes amies…ça me changeais des visites quasi quotidiennes chez Leroy Merlin ! J'ai profitez avant, car une fois bébé à la maison…. ce fut une toute autre histoire !

Rester belle: tout au long de mes 9 mois de grossesse, j'ai continué à prendre soin de moi. Quelques jours avant la date prévue de l'accouchement, j'ai fait la total. Je voulais être belle et radieuse quand mon petit bonhomme allait arriver. Anticipant les effets néfastes de la fatigue de l'accouchement, j'ai pris quelques miles d'avance  pour ainsi dire ! Je me suis fais un massage, une manucure, une pédicure, un soin du visage, une journée entière au Spa et une visite chez l'ostéopathe. J'étais parée !

Ah aussi...: n'ayez crainte, vous croiserez quelques hystériques ne comprenant pas pourquoi vous prenez la caisse prioritaire pour faire vos courses ! N'hésitez pas à les menacer d'uriner sur leurs chaussures mais surtout ignorez-les ! Mais avant tout, j'ai été surprise de voir la fascination que peut provoquer une femme enceinte. Les femmes (inconnues) vous sourient et vous parlent plus volontiers. Pour ce qui est des hommes, leur attention étaient touchantes -pour ne pas dire inhabituelles ! Passons sur ceux que même votre grossesse n'empêche de vous draguer gentiment ! Et merci à ceux qui se précipitaient pour m'aider à mettre dans mon cadis les paquets les plus lourds, qui m'ont laissé leur place dans la file d'attente, qui sont allé chercher une chaise pour m'installer confortablement, qui prévoyaient un déjeuner pendant les réunions, et un grand merci au camion de la fourrière qui -prêt à partir avec ma voiture mal garée- s'est arrêté, a fait venir la police pour encaisser l'amende, et ainsi m'éviter d'être sans moyen de transport et aller chercher ma voiture à Porte de Bercy. Quel pied !!

Voici comment s'est passée ma grossesse … à 40 ans ! Et vous, comment avez-vous vécu la vôtre, ou celle de votre compagne ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire